Archive for juin 11th, 2010

11 juin 2010

En apparence si insignifiant…

Je me le faisais demandé souvent par le passé.  À présent, les chefs d’entreprises sont plus gênés…  Mais je sens que la question est toujours là: « Pour récupérer dans mon entreprise, je commence par où? »

Il n’y a pas de réponse toute faite.  Il n’y a pas non plus de démarche uniforme.  Néanmoins, nous pouvons toujours démarrer quelque chose à la mesure de ce que l’organisation peut prendre.  De fait, je préconise deux approches:

  • Débuter le volume de matières résiduelles (de déchets) recyclables le plus important
  • ou débuter par la matière la plus facile.

Et la première option n’est pas toujours la meilleure.  En fait, tout dépend de la capacité de l’organisation à gérer le changement.  Pour l’illustrer, imaginons un manufacturier qui génère du caoutchouc sur 70% de ces postes de travail.  Commencer par récupérer cette matière boulverse bien des processus, exigences du contrôle et de la formation.  Le risque de trébucher est plus important…

À l’inverse, récupérer le papier aux postes administratifs permet de limiter les chambardements dans l’organisation, comprendre et assimiler les étapes de mise en place et sensibiliser au premier rang la direction sur la démarche.  Autrement dit, apprendre à marcher avant de courir.

Même si sur le plan des résultats quantitatifs la différence ne sera pas exceptionnelle, il ne faut pas minimiser l’expertise qui sera développée par ce projet et la sensibilisation faite auprès du personnel.  L’enjeu est de trouver une filière qui est signifiante pour eux (référence qu’ils tiennent fréquemment de leur habitude à la maison) et par laquelle les résultats motiveront les troupes.

Alors que dans la plupart des cas d’autres matières auraient eu un impact important sur les économies de coûts, nous avons fréquemment préconisé la récupération du carton ou du papier, question de monter une marche à la fois.

C’est certe un exercice de réflexion à faire, mais les résultats seront d’autant plus intéressants.