Négligez votre responsabilité environnementale et vos clients vous la rappelerons!


Il est loin le temps où les clients et la communauté en général fermaient les yeux sur quelques erreurs d’entreprises, notamment sur le plan environnemental…  Il est désormais clair que le comportement des sociétés sur le plan éthique, social et environnemental est épié, jugé… et sanctionné.

Jusqu’à hier encore, je prenais cette réalité avec une part de scepticisme, mais deux nouvelles me convainc désormais qu’il s’agit désormais d’une donne essentielle.

Sur notre site Twitter, il y a quelques semaines, nous évoquions la tentative de l’organisme Corporate Ethics International de ternir la réputation de l’Alberta et de dissuader les étrangers d’en faire une destination vacances, via la parution d’un document vidéo évocateur.  « Un cri sourd dans une mer de paroles », me suis-je dit.  Or, les résultats d’un sondage Angus Reid, relatés par Radio-Canada, révèle que la moitié des quatre mille répondants du Canada, des États-Unis et de l’Angleterre ayant l’idée de se rendre éventuellement dans le royaume du pétrole canadien auraient effectivement reconsidérés leur choix!  Le coup a porté…

Autre nouvelle: des spécialistes financiers se questionnent sur la capacité pour BP de retrouver une valeur boursière intéressante, en grande partie influencé par… sa réputation et sa notoriété!  Être un génie de la finance ne suffit plus?

Un autre exemple?  On se rappelle d’American Apparel, une entreprise de Montréal, qui s’est vu mêlée à une affaire où de nombreux travailleurs de ses ateliers de Californie auraient démissionnés, craignant les inspecteurs fédéraux états-uniens afin de vérifier leur statut.  Vrai ou faux, l’histoire marque.

Je peux vous parler nos difficultés connues de 2004 à 2006 avec certains débouchés pour les matières recyclables et du rodage d’équipements, occasionnant l’accumulation subséquente de stocks importants, visibles des voies routières.  Nous avons eu à faire face à de nombreuses critiques de la part de citoyens, de clients et d’élus.  Cet épisode a créé des tâches indélébiles.  Ce temps est révolu et pourtant nos échanges avec certains de nos interlocuteurs sont encore teintés de suspicions sur nos projets à venir.

À défaut de prévenir, vous exposez votre entreprise à des crises qui pourraient avoir des conséquences à très long terme…  L’environnement et l’aspect sociale de nos activités ne se traitent plus en terme de gestion de crise, mais bien en terme de planification structurée.  Sinon, il se trouvera des gens pour vous le rappeler…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :