Posts tagged ‘canicule’

9 juillet 2010

Canicule: comment adoucir l’insupportable

(voir Mise à jour ci-bas)

Ça ne fait plus aucun doute: la canicule fait partie de toutes les conversations.  Ne voulant pas demeurer à l’écart, j’y plonge moi aussi.

Bon, soyons clairs, on ne pas empêcher la canicule, et on ne peut pas tout mettre sur le dos des changements climatiques.  Mais pourrait-on mieux la vivre?

De fait, il existe quelques options qui permettent de diminuer l’effet de ce qu’on appelle les îlots de chaleur.  Les îlots de chaleur sont des surfaces qui ont la propriété d’absorber la lumière et de réémettre cette énergie sous forme de chaleur.  Ce phénomène amplifie de la sorte la température ambiante.

Vous en avez sans aucun doute tous fait l’expérience lorsque vous vous êtes trouvés sur une route par une journée chaude et ensoleillée.  C’est intense, n’est-ce pas?

Et nos milieux urbains en compte des centaines et de centaines de ces îlots de chaleur.  Stationnement, aires de circulation, toitures, tous contribuent à réchauffer l’air déjà trop chaud par les temps qui courent.

Comment les prévenir?  En construisant différemment, tout simplement!  Voici quelques exemples d’initiatives que pourraient tenir votre organisation:

  • Lors de l’installation ou de la réfection d’une toiture horizontale, installez une membrane blanche, ce que Soprema de Drummondville propose, qui réfléchit la lumière plutôt que de l’absorber.  Vous trouverez un exemple ci-contre.  Pour un toiture en pente, choisissez une couleur plus pâle que le traditionnel bitume noir;
  • Pour les plus audacieux, envisagez d’installer un toit végétalisé, comme l’a fait à son campus Longueuil l’Université de Sherbrooke .  Mais attention, il faut prendre ses précautions;
  • Photo: maison-eco-logique.com

    Faites comme Sobey’s pour son tout nouveau centre de distribution à Trois-Rivières: on y a décalé de quinze minutes le début d’un quart de travail par rapport à celui se terminant.  Ce faisant, cent des deux cents vingt-cinq places de stationnement n’ont jamais été aménagé.

  • Pour les zones de circulation occasionnelles, est-ce vraiement utlie d’y apposer des revêtement asphaltiques?

À court terme, nous n’y pouvons rien.  Mais par nos choix en matière de construction, à long terme, ne pourrions-nous pas adoucir cette chaleur?

Mise à jour:

Quelques chiffres sont éloquents pour appuyer l’impact des îlots de chaleur.  Ils sont tirés de un article paru dans Franc-Vert.  Les auteurs relatent que kes ilôts de chaleur peuvent provoquer une augmentation de 5 à 10 dégrés Celcius par rapport à la température environnante immédiate.  Pire, une surface noire peut atteindre une température au soleil 21 dégrés Celcius supérieure à une surface blacheé.

Coup de chaleur, problème de santé, formation de smog, la liste est longue pour se convaincre de repenser notre manière de construire…