Posts tagged ‘événement écoresponsable’

2 novembre 2010

Organiser un événement “zéro déchet”, c’est possible !

Qu’il soit de grande ou de petite envergure, il est toujours possible de minimiser la quantité de déchets lors d’un événement public ou d’une simple petite fête d’amis.  Comment y arriver?  Pour réussir un événement « zéro déchet » il ne suffit pas seulement de retirer les  poubelles à nos convives.  Le secret se trouve d’abord dans la planification, dans la rigueur et dans l’information.

Les Comptonales ont relevé le défi!

Éparpillés sur sept (7) sites différents à travers la région, l’organisation du « zéro déchet » lors de la Virée gourmande des Comptonales, les 25 et 26 septembre dernier, a été tout un défi.  En plus d’une gestion éclatée sur plusieurs sites, cet événement regroupait une trentaine de producteurs qui faisait déguster leurs produits. La politique était claire et les règles étaient strictes.  L’utilisation de vaisselle compostable était de mise et aucune dérogation n’a été tolérée.  Ceux qui ne s’y étaient pas conformé se voyaient imposer des plats ou des ustensiles compostables lors de l’activité.  Il est essentiel d’obtenir la participation de tous les partenaires pour réussir un événement « zéro déchet ».

 Autre élément essentiel : l’information des visiteurs et une signalisation adéquate.  Tout au long de l’activité, une brigade verte a patrouillé les sites afin de s’assurer que les résidus soient placés dans les bons bacs.  On doit dire qu’on avait simplifié la tâche des visiteurs en leur offrant une signalisation très explicite. De plus, les îlots de récupération étaient constitués d’un GROS bac à compost, d’un bac de récupération moyen et d’une petite poubelle. L’image parlait d’elle-même.

Un effort supplémentaire de réduction à la source.
De plus les organisateurs de l’événement se sont préoccupés de la quantité grandissante de bouteilles d’eau lors d’événements publics.  Alors, plutôt que d’offrir de l’eau embouteillée aux visiteurs, on leur offrait des stations de remplissage : de simples robinets où les gens pouvaient remplir leur bouteille.  Des bouteilles réutilisables étaient également disponibles à très bas prix.

 Résultat : 89,3 % (en volume) des résidus générés ont été récupéré. Pas si mal, pour un événement d’envergure qui a accueilli quelques 16 000 visiteurs.

Si les Comptonales ont réussi ce tour de force lors d’un grand rassemblement public, pourquoi pas vous lors de votre prochaine réception ? Peut-être pouvez-vous commencer simplement dans la salle à café ?  Essayez! Ce n’est pas si compliqué ! Il suffit simplement de vouloir et d’y penser.

 Monique Clément, B.Sc. DGE
Conseillère en environnement

Publicités
25 juin 2010

Faire une Fête nationale… verte?

Ma participation, hier, à quelques événements et festivités entourant la Fête nationale m’a permis de constater que nous avons encore beaucoup de croûte à manger.  Et plus l’événement est gros, plus les lacunes sont importantes.  On dirait qu’il n’y a pas que l’alcool qui fait chuter notre QI environnemental…  Le nombre de participants aussi!

Quoiqu’il en soit, le défi est de taille parce que, dans ces moments, on n’a pas nécessairement la tête à cela.  Bonne chance aux organisateurs!  Et mon intervention n’est pas pour taper sur qui que ce soit.  Nous le savons désormais, ce qui est difficile à changer par rapport au développement durable, c’est le quatrième pilier (quoi? quatre! Il devrait en avoir trois) qui fait défaut.  Dans mon livre, la culture (MON quatrième pilier) est ce qui offre le plus de résistance à nos façons de faire.

Il y a certainement bien plus, mais voici quatre éléments qui m’ont sauté au visage:

  • pour des milliers de personnes, j’ai vu deux bacs de recyclage (qu’on annonce réservés aux canettes de bière) mais au minimum une quarantaine poubelles…  Pas besoin de vous dire que le picnic familiale est revenu entièrement à la maison: pas moyen de même récupérer une boîte de carton là!
  • À la fin des feux d’artifices, des centaines d’autos se sont massées à la sortie, créant un embouteillage monstre.  On aurait lancé une alerte au smog… 
  • Il s’y est vendu de la « bébelle » de plastique qui scintille à l’unisson et qui n’aura plus d’utilité la semaine prochaine.  Disons simplement que nous sommes loin de la consommation responsable et encore moins de la simplicité volontaire
  • Et finalement, il fallait voir les ordures par terre et les poubelles vides…  Quand je parle de QI environnemental…

Loin d’être atterré, je constate seulement que nous avons de belles et grandes possibilités d’améliorations.  Il existe en effet des solutions pour nous appuyer dans l’organisation d’événements écoresponsables.  Suivez notre prochain article.  Pour le « party » de famille, le tournoi de golf de votre organisation ou d’un colloque, il recèlera de ressources utiles et pratiques.